Kasaï Central : 68 élèves filles engrossées pendant la période de confinement (Nathalie Kambala)

Nathalie Kambala

Dans un message adressé à la population du Kasaï Central samedi 8 août à Kananga, la secrétaire exécutive de l’ONG Femme Main dans la Main pour le Développement du Kasaï, a fait des révélations selon lesquelles 68 élèves filles ont été engrossées au Kasaï Central pendant la période de confinement.

Selon le rapport des cas enregistrés par la FMMDK, nombreuses sont des finalistes de deux cycles.

Nathalie Kambala Luse déplore cette situation et regrette que certains parents des victimes cèdent aux arrangements à l’amiable moyennant versement de l’argent et autres biens.

Elle met en garde ces parents et exige à la justice de poursuivre les auteurs de ces actes.

Aux Chefs d’établissements scolaires de la province du Kasaï Central et particulièrement ceux de la ville de Kananga, Nathalie Kambala demande que les porteuses de grossesses ne soient pas indisposées ou rejetées car elles ont été fauchées de manière inconsciente.

La secrétaire de Femme Main dans la Main pour le Développement du Kasaï conscientise également les filles victimes de ces grossesses non désirées à ne pas abandonner les études.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD