Ituri : Des défenseurs des droits de l’homme victimes des menaces et arrestations arbitraires à Mambasa (Nouvelle société civile)

Publicité sponsorisée

Mambasa ituri

Les défenseurs des droits de l’homme dans le territoire de Mambasa en province de l’Ituri vivement sous des menaces et des arrestations arbitraires ces derniers temps.

C’est la nouvelle société civile de la place qui alerte sur cette situation qui inquiètent plus d’une personne. Maître John Vuleveryo son coordonnateur indique que c’est depuis l’assassinat du journaliste Joël Musavuli que ces leaders passent des temps difficiles. Il cite notamment plusieurs membres de la société civile qui sont déjà arrêtés.

“Monsieur Mapoli Vyakuno résidant à Makeke est détenu au camp militaire de la 21022 il y a plus de deux semaines. Aussi, l’activiste des droits humains de ONGDH CRDH antenne de Lwemba Monsieur Muhindo Peresi Mamboro s’est vu arrêté en date du août à Lwemba et amené manomilitari dans le même cachot se trouvant au camp des FARDC à Biakato au motif qu’on aurait trouvé dans son téléphone des messages wathapp qui disent qu’il faut un relèvement de ce bataillon. Un montant de 500$ est exigé pour leurs libérations !”,

À lui de poursuivre : “Dans la soirée du 15 au 16 août 2021, le Coordonateur Territorial de la CRDH/Mambasa s’est vu arrêté par les militaires loyalistes sans motif aucun et fut relaxé tardivement vers 21h après plusieurs alertes. Que depuis là, des personnes inconnues en privé continue à lui proférer des menaces au point qu’il ne sait plus comment vivre dans la région”.

Cette structure citoyenne plaide auprès des autorités pour se pencher en cette question préoccupante afin de la résoudre et que les acteurs sociaux continuent à défendre la population dans tous ses droits.

Rédaction/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée