Butembo – Tueries des ADF : La société civile alerte sur une situation “très grave” et appelle à une journée de deuil

Publicité sponsorisée

Incendies maisons Butembo

 

Les rebelles ougandais de l’ADF ne cessent de signer leurs incursions dans différentes agglomérations du territoire de Beni, en province du Nord-Kivu.

Dans un message de compassion aux populations victimes daté de ce vendredi 17 septembre, la société civile de la ville de Butembo regrette que l’ennemi soit déterminé à utiliser tous les moyens pour commettre son génocide contre la population nande.

“La situation sécuritaire telle que nous sommes en train de la vivre aux alentours de Butembo, notamment en territoire de Beni dans la chefferie de Bashu est extrêmement grave. Elle se dégrade au jour le jour et peut aujourd’hui embraser toute la région. Les massacres s’étendent de plus en plus dans tous les secteurs et chefferies du territoire de Beni et s’approchent progressivement de Butembo. Le génocidaire de notre communauté est très agressif, rusé et reste déterminé à utiliser tous les moyens à sa disposition : la machette, le fusil, l’argent, le plaisir, l’intox, la désinformation…”, lit-on dans ce communiqué dont une copie est parvenue à L’INTERVIEW.CD.

Cette structure citoyenne appelle également la population à observer une journée de deuil le lundi 20 septembre prochain pour décrier cette insécurité grandissante.

Rédaction/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée