Ituri : 16 femmes pygmées décédées suite au viol orchestré par les miliciens CODECO en territoire de Djugu

Publicité sponsorisée

otages pygmées captivés par les ADF ont été libérés

La coordonnatrice de l’ONG Encadrement et Insertion des Pygmées (EIP) basée en territoire de Djugu, Bernadette Dolanela Ambato a révélé ce jeudi 18 août que son organisation a enregistré onze cas de femmes pygmées violées par les miliciens de CODECO et seize autres décédées suite au même fléau en territoire de Djugu.

Elle l’a fait savoir à l’issue d’une matinée de consultation des pygmées en prélude de l’implantation du projet de Prévention et Réponse aux Violences Basées sur le Genre (PRVBG) en Ituri organisée par le Fonds social de la RDC.

Elle a précisé que ces faits se sont déroulés en juillet 2022 dans les localités de Bunzenzele, Andisa et au camp Blankette situées dans le territoire de Djugu, prédisant que parmi les victimes se trouvant actuellement dans la commune rurale de Mungwalu à 85km au nord de Bunia en territoire de Djugu, il y a celles qui attendent toujours de bénéficier des soins appropriés.

Bernadette Dolanela Ambato a laissé entendre que suite à l’insécurité dans la région des femmes pygmées survivantes de ces cas des viols sont éparpillées à travers l’Ituri pour sauver leurs vies menacées par les forces négatives.

Elle a plaidé pour que les pygmées soient intégrés dans ce projet afin de permettre à ceux-ci de travailler pour se prendre en charge dans le but de faire face à certains de leurs besoins avant de réitérer l’implication de son organisation dans ce projet.

Bernadette Dolanela Ambato a, enfin exprimé son sentiment de joie de voir l’implantation de ce projet en Ituri parce que a-t-elle soutenu ça va contribuer à la construction des structures sanitaires qui seront en même de prendre en charge non seulement les femmes pygmées victimes de violences basées sur le genre mais aussi d’autres communautés environnantes.

Rédaction de L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée