Insécurité à Walikale : le parti politique UNANA interpelle les deux factions de NDC-Rénové à quitter la brousse

Au cours d’une rencontre entre le parti politique Union Nationale des Nationalistes (UNANA) et la localité Bana Buhini, quelques recommandations ont été adoptées pour mettre fin à l’insécurité grandissante qui sévit dans le territoire de Walikale, province du Nord-Kivu.

Tenue à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, ce lundi, ce face-à-face avait pour objectif d’évaluer la situation sécuritaire dans la localité Bana Buhini en groupement Ihana, entité secouée par des guerres à répétition entre les deux factions de NDC-Rénové depuis début juillet.

Au cours de ces assises, les participants réjouis de concrétisation de la promesse du commandant de la 34è région militaire, celle de déployer une unité des FARDC à Mutongo, chef-lieu du groupement Ihana.

“Cependant, la population hésite encore à revenir à leurs habitations suite à la présence de deux factions du NDC-Rénové dans le groupement Ihana malgré la trêve précaire observée jusqu’aujourd’hui”, peut-on lire dans le communiqué de presse exploité par L’INTERVIEW.CD.

Selon le même communiqué paragraphé par le Prince Willy Mishiki, les participants à la réunion de ce dimanche condamne toute cohabitation entre les FARDC et le NDC-Rénové, ce qui crée une méfiance de la population et l’empêche à retourner au bercail.

Il sied de rappeler que le groupe armé Nduma Defense of Congo (NDC-Renové) opère dans plusieurs territoires de la province depuis plusieurs années maintenant.

Cedrick Sadiki Mbala/L’INTERVIEW.CD