Gouvernement : le mouvement “rien sans les femmes” salue les 26,3 % des femmes

Publicité sponsorisée

le mouvement “rien sans les femmes”

Après quelques jours de la publication du nouveau Gouvernement,Sama Lukonde Kyenge jean-Michel, plusieurs organisations féminines réunies au sein du mouvement “rien sans les femmes” du Nord-Kivu ont salué à travers une déclaration rendue public ce vendredi 16 avril 2021 à Goma, l’engagement manifeste de hausser le taux de représentation des femmes dans le nouveau gouvernement congolais, en quittant le 17 % vers le 26,3%. 

“Le mouvement rien sans les femmes qui promeut la participation politique des femmes dans les postes de prise de décisions en RDC salut la prise en considération de la représentation des compétences des femmes par les partis politiques, le premier ministre et le président de la république et ainsi améliorer leur accès à la contribution à la gestion de la chose publique”, a précisé Maître Nelly Kyeya point focal du mouvement rien sans les femmes au Nord-Kivu qui estime que le chef de l’État et le Premier Ministre viennent enfin de concrétiser les promesses qu’ils ont tenues lors des différents plaidoyers menés par les femmes pour leur représentation dans tous les organes de prise des décisions.

Rien sans les femmes lance par ailleurs un message de félicitations à toutes les 15 femmes qui ont gagné les postes de décisions dans la gestion de la chose publique a impact national, et les encourage à garder la sensibilité genre tout au long de l’exécution de leurs mandats. 

“Nous notons la satisfaction sur le choix des ministères confiés aux femmes et qui constitue la preuve éloquente de la reconnaissance de la compétence des femmes et l’expertise féminine en RDC. Néanmoins rien sans les femmes reconnaît que le pourcentage de femmes reste encore bas, au regard des exigences nationales et tient à rappeler que les 26,3% obtenus jusque jusque-là restent non conformes à notre constitution qui parle de la représentation paritaire soit 50%homme 50% femmes. Nous restons convaincues qu’avec un minimum de volonté, d’engagement et de détermination, la loi de mise en œuvre de la parité deviendra une réalité en RDC”

Rien sans les femmes a montré la nécessité de rectifier pour les gouvernement provinciaux en vue et d’autres opportunités qui se présenteront pour les nominations telles que celles des entreprises et services étatiques(Service d’enseignement, police national ,FARDC etc…)

 

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée