Goma : Les députés provinciaux ont salué l’initiative du Gouverneur de province consistant à convoquer un dialogue social de toutes les communautés

Publicité sponsorisée

'un dialogue social de toutes les communautés du Nord-Kivu

Au cours d’un dialogue social de toutes les communautés du Nord-Kivu tenue ce jeudi 30 juillet à l’Hôtel Cap Kivu de Goma, les élus provinciaux ont salué à juste titre l’initiative du gouverneur du Nord-Kivu, Carly NZANZU Kasivita à convoquer un dialogue social sous le thème principal «dialogue vérité sur notre propre avenir».

Ces députés provinciaux sont convaincus que gérer la province du Nord-Kivu, c’est fédérer les citoyens dans leur diversité grâce à la mobilisation de tous pour un consensus autour d’une vision partagée du futur.

Et il y a lieu de prendre en considération les préoccupations de tous les groupes sociologiques faiblement ou pas représentés dans les institutions du système électoral en vigueur.

“Nous, députés provinciaux élus du Nord-Kivu, fortement préoccupés par la crise multiforme et multisectorielle qu’en dure la population de la province du Nord-Kivu depuis plusieurs décennies, particulièrement sur le plan politique sécuritaire, socio-économique, humanitaire et culturelle, conscients de nos responsabilités devant Dieu, le peuple et devant l’histoire”, a déclaré Prince Kihangi, député provincial élu du territoire de Walikale.

Ils se disent découragés de la répartition inéquitable des recettes de la province entre entités de la concentration des projets de développement et du pouvoir dans un coin de la province ainsi qu’entre les mains d’un groupe social au détriment du reste de la province.

“Convaincus que la participation des communautés numériquement minoritaires à la conduite des affaires publiques et à tous les aspects de la vie politique, économique, sociale et culturelle est particulièrement importante et d’une nécessité impérieuse pour former une société plus inclusive, équilibrée et intégrée”, a-t-il ajouté.

Ces députés provinciaux recommandent aux participants du dialogue ce qui suit :
1. Adopter un arrangement institutionnel instituant un système de gestion rotative entre les communautés/entités de la province pour les postes de Gouverneur de province et du Président de l’Assemblée provinciale. Ce, dans le cadre de la promotion d’une gouvernance participative et inclusive devant permettre de conjurer les idéologies divisionnistes et les guerres subséquentes ;
2. Mettre en place des mécanismes efficaces destinés à garantir la jouissance, par tous les  citoyens et par toutes les entités, des richesses de la province et à les redistribuer équitablement pour assurer un équilibré.

Mérite BAHOGWERHE JEAN PAUL/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée