Goma/Covid-19 : Plusieurs personnes arrêtées pour n’avoir pas porté des masques

Goma

Après un moment de relâche des gestes barrières, le port des masques est à nouveau obligatoire et des amendes sont prévues pour les récalcitrants.

Pour ce mercredi 12 août, une centaine de personnes ont été arrêtées par la Police nationale congolaise pour non respect des mesures amorcées par les autorités provinciales pour lutter contre la Covid-19.

Ces personnes arrêtées (femmes, hommes et jeunes) ont été acheminées au stade le volcan de Birere où ils ont été cantonnés durant toute la journée.

A l’intérieur du stade, les agents sanitaires leur font passer des tests.

“Pour l’instant, ils sont estimés à une centaine de personnes qui n’ont pas obéi à la décision des autorités sur le port des masques obligatoire. À cette heure, nous attendons l’arrivée du Ministre provincial de la santé qui pourra donner son dernier mot. Mais ils courent une amende allant de 20.000 Fc à 200.000 Fc”, a fait savoir une source policière qui a requis l’anonymat.

Le matin de ce mercredi, les gomatraciens qui avaient oublié le port des masques, ont repris avec cette allure malgré que certains ne les portent pas correctement.

Au Rond-point BDGL, par exemple, des policiers fouillent chaque véhicule privé et de transport en commun pour vérifier si la décision du gouvernement provincial est respectée et les récalcitrants étaient arrêtés.

Au Rond point Seigneur, les policiers y veillaient aussi.

Pour le moment, des sources concordantes affirment que les victimes viennent d’être relâchées.

Il sied de noter que la province du Nord-Kivu est actuellement la deuxième la plus touchée par la pandémie du Covid-19 après la ville province de Kinshasa, épicentre.

Cedrick Sadiki/L’INTERVIEW.CD