Etat de siège à l’Est : Fayulu et Muzito dénoncent “l’amateurisme avéré ” dans la gestion de l’Etat

Publicité sponsorisée

Muzito et fayulu

Les deux membres du présidium Lamuka Martin Fayulu et Adolphe Muzito ont, ce mardi 4 mai 2021, réagi à travers un communiqué à la déclaration de l’état de siège à l’Est de la République démocratique du Congo.

Dans leur communiqué consulté par la Rédaction de L’INTERVIEW.CD, Fayulu et Muzito qualifient cette décision prise par le Chef de l’Etat “d’amateurisme avéré “, tout en soulignant que les dispositions de l’article 85 de la constitution précisent les principes en la matière.

“Le présidium dénonce l’amateurisme avéré dans la gestion de l’Est et rappelle les restrictions de libertés qui accompagnent l’état de siège sont un acte grave en ce qu’il suspend l’état de droit dans la partie du territoire frappée par le dispositif…Le présidium soutient que si une partie de la République est en guerre, c’est toute la RDC qui est en guerre. Dès lors, il faut réellement trouver des solutions adéquates et pérennes au lieu de simples effets d’annonces “, s’insurgent les opposants Fayulu et Muzito dans leur communiqué.

Lire aussi

RDC : “L’état de siège va accentuer davantage l’insécurité à l’Est du pays “, estime Constant Mutamba

Avant de conclure : “Le présidium soutient que le vrai problème réside dans la l’illégitimité des institutions et de leurs animateurs ainsi que dans la désorganisation et l’infiltration de l’armée nationale “.

Signalons que l’état de siège est décrété dans les deux provinces de l’Est de la République démocratique du Congo, il s’agit de l’Ituri et du
Nord-Kivu.

Dans ces dernières, les gouverneurs militaires et vice-gouverneurs policiers ont été nommés en vue de combattre l’insécurité et y instaurer l’autorité de l’Etat.

 

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée