Etat de siège : 729 combattants des groupes armés arrêtés en Ituri

Publicité sponsorisée

les groupes rebelles déposent les armes

Le secteur opérationnel de l’armée congolaise basée en Ituri indique avoir arrêté 729 membres des groupes armés depuis l’instauration de l’État de siège.

Le Lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée en Ituri qui a livré ces chiffres à la presse vendredi 19 novembre dernier, soutient que la plupart de ces combattants sont des miliciens de CODECO et les rebelles FPIC.

“Parmi ces membres des groupes armés, il y a 342 éléments de la milice coopérative pour le développement du Congo ( CODECO), 58 ADF dits Banyabwisha, 13 terroristes islamistes d’ADF-MTM, 13 éléments du groupe d’autodéfense Zaïre, 64 éléments de la milice force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI), 226 autres de la force patriotique et intégrationniste du Congo ( FPIC) et 13 éléments Maï-maï”, a rapporté le porte-parole militaire.

Ces combattants sont pour le moment entre les mains de la justice militaire afin d’établir les différentes responsabilités.

Entre-temps, l’armée réitère sa détermination à mettre fin aux attrocités dans cette province sous menace des groupes rebelles.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée