Site icon Actualité et Infos Politique de la RDC | CD Congo

Covid-19 en RDC : Michel Okongo appelle Tshisekedi à lever les mesures de confinement pour faire face au risque économique

Michel Okongo Lomena

Le président du parti “Unités des valeurs”, Michel Okongo Lomena a, dans un communiqué daté du 12 mai 2020 dont une copie est parvenue à la rédaction de L’INTERVIEW.CD, appelé le chef de l’Etat Félix Tshisekedi à la levée de mesures du confinement.

D’après Me Okongo Lomena, le comportement à haut risque auquel est confronté l’économie de la RDC a des conséquences néfastes notamment aux conditions sociales de la population.

“Notre peuple est confronté à la menace d’une famine post-confinement, et ayant observé un glissement politique et hospitalier inquiétant associé à l’accroissement de l’insécurité dans nos frontières avec le Rwanda où d’importants mouvements de groupes armés en provenance du Rwanda sont signalés, lesquels seraient responsables de l’attaque d’un convoi de l’ICCN à hauteur de la station de Rumangabo “, peut-on lire dans ledit communiqué.

D’où, ce praticien du droit appelle le président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo à prendre des mesures pour déconfiner progressivement la République démocratique du Congo afin de pallier à la crise économique.

“Unités des valeurs demande au chef de l’Etat, son Excellence Félix Tshisekedi Tshilombo (avec l’expression de nos hommages les plus déférents), de bien vouloir procéder expressément à la levée de mesures de confinement afin de permettre une reprise rapide de la production et des activités économiques, sans oublier la prise en compte rapide et efficace des impératifs politiques et sécuritaires “, préconise Me Michel Okongo.

Tout en saluant l’engagement des dirigeants politiques et sanitaires de la RDC, le parti “Unités des valeurs” recommande notamment la reprise imminente des cours dans les écoles et universités ainsi que la réouverture des églises.

Il sied de noter que la maladie à Coronavirus compte actuellement 1102 cas disséminés à travers l’ensemble du pays.

La ville de Kinshasa reste l’épicentre du virus avec 1032 cas confirmés suivis du Kongo Central avec 45 personnes atteintes.

Pour rappel, le chef de l’État Félix Tshisekedi avait, au cours d’une adresse à la nation le 18 mars dernier, décidé de la suspension des activités des rassemblements sur l’ensemble du pays dont la fermeture des écoles, universités et les Églises.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD

Quitter la version mobile