Cour de cassation : encore une fois, la liberté provisoire refusée à Kamerhe

Publicité sponsorisée

vital kamerhe

La cour de cassation vient de rendre son arrêt ce mercredi 05 Août 2020 concernant la requête de prise en partie de Vital Kamerhe directeur de cabinet du chef de l’État contre les 3 juges de la cour d’appel qui ont refusé sa demande de remise en liberté provisoire.

Dans sa décision de ce jour, la cour de cassation refuse la liberté provisoire au président national de l’Union pour la nation congolaise (UNC) qui est condamné à 20 ans de prison ferme et travaux forcés pour détournement des derniers publics.

Il sied de rappeler que Vital Kamerhe reste en prison où il est incarcéré en attendant la décision de la cour d’appel le 07 août prochain.

Heavan/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée