Côte d’Ivoire : les candidatures de Guillaume Soro et Laurent Gbagbo rejetées par le conseil constitutionnel

Guillaume Soro et Laurent Gbagbo

Le conseil constitutionnel a rejeté lundi 14 septembre dernier la candidature de Guillaume Soro, ancien président de l’Assemblée nationale et premier ministre ainsi que celui de Laurent Gbagbo, ancien président ivoirien.

Soro et Gbagbo peuvent dire au revoir à la course de la présidentielle car leurs candidatures ont été jugées irrecevables par Koné Mamadou, président du conseil constitutionnel et ces deux personnalités accusent Alassane Ouattara d’avoir instauré la dictature au pays.

Réagissant ce mardi 15 septembre après le rejet de sa candidature, Guillaume Soro promet à Ouattara qu’il ne sera pas le prochain président de la côte d’Ivoire.

“Je combattrai la dictature et la tyrannie. J’animerai une conférence de presse le 17 septembre pour décliner les étapes du combat contre les présidences à vie en Afrique. Je persiste à dire que Alassane Ouattara ne sera pas le prochain président de la Côte d’Ivoire en dépit de la forfaiture du conseil constitutionnel”, a déclaré Guillaume Soro.

Signalons que la justice ivoirienne a condamné Guillaume Soro à 20 ans de prison pour détournement des deniers publics et blanchiment des capitaux.

Malgré plusieurs manifestation organisées depuis l’annonce de sa candidature, Alassane Ouattara maintient sa position de se présenter à la présidentielle après le décès de son dauphin.

Heaven/L’INTERVIEW.CD