Concours International de poésie sur la paix : le Sud-Kivu remporte le concours national et va représenter la RDC




Concours International de poésie sur la paix

Les enfants reporters Noëlla Kasera (16 ans) et Jospin Hondi (12 ans) tous de Bukavu dans la province du Sud-Kivu ont remporté le concours national de déclamation des poèmes organisé par le ministère du genre, famille et enfants en collaboration avec l’UNICEF et le réseau d’encadreurs pour l’initiation à la participation (REIPE).

Selon le procès-verbal du jury national signé le 23 janvier 2020 à Kinshasa, 5 poèmes portant sur la thématique de « paix » ont été présélectionnés et déclamés par 6 enfants au niveau des provinces de l’Ituri, Nord et Sud-Kivu ainsi que dans la capital Kinshasa.

Après avoir examiné différentes vidéos des poèmes filmées, venant de ces différentes provinces, le jury a porté son choix, selon les critères, sur le poème « Plus de guerre encore en RDC, nous voulons la paix », déclamé par les élèves Noëlla Kasera en version anglaise et Jospin Hondi dans sa version française, tous du collège Alphajiri des pères Jésuites de Bukavu.

Au niveau de la RDC comme dans d’autres pays, ce concours concerne les enfants dont l’âge varie entre 10 à 18 ans.

Pour la province championne du Sud-Kivu, les enfants ont été encadrés pédagogiquement par le Réseau d’encadreurs pour l’initiation à la participation et un encadrement technique et scénique du réseau des journalistes amis de l’enfant (RJAE) dont le coordinateur provincial Ernest Muhero a filmé et réalisé les vidéos gagnantes

Il sied de signaler que cette initiative « poème pour la paix » fait partie d’une campagne internationale de UNICEF libellée ” UNICEF’s children under attacks” et concerne 10 pays de la planète, touchés par les atrocités de la guerre et multiples conflits. Il s’agit notamment de la Syrie, le Yémen, l’Afghanistan, la RD Congo, l’Irak, la Somalie, le Mali, le Sud Soudan, la Palestine et l’Ukraine.

Tenez, le cap est fixé au 23 mars prochain où les poèmes qui pourront être retenus à l’international, seront davantage mis en valeur à l’occasion de la journée mondiale de la poésie.

Pascal D. NGABOYEKA