Butembo : des victimes du déguerpissement de Rughenda en sit-in devant la mairie pour demander l’aide humanitaire

Publicité sponsorisée

Butembo des victimes du déguerpissement de Rughenda

Les familles déguerpies de leurs ménages au quartier Rughenda dans la commune Bulengera, ville de Butembo au Nord-Kivu ont été devant la mairie de cette ville ce lundi 20 janvier 2020 pour demander une aide humanitaire en leur faveur.

Selon le porte-parole de ces vulnérables, M. Matata Bienfait qui s’est confié à L’INTERVIEW.CD, l’autorité urbaine « doit s’impliquer » dans ce conflit foncier pour que les citoyens soient remis dans leur droit, car selon lui, tous les documents témoignant l’appartenance des parcelles en conflit sont à leur possession.

Les moyens financiers influencent les autorités à ne pas prendre des mesures en faveur des ayants droit, estime Matata Bienfait.

« Le maire sait bien que nous sommes en dehors [de la concession qui appartiendrait à l’auteur du déguisement] et pour ce moment nous passons la nuit à la belle étoile, tout ce que nous avions a été pillé, certains d’entre nous sont hospitalisés, c’est une désolation totale. Nous sommes venus pour lancer une demande d’aide à tous ceux qui peuvent nous venir au secours « , a déclaré Bienfait Matata.

Ces familles ont été pourtant autorisées par le Maire de Butembo de regagner leurs maisons après avoir vu que celles-ci n’étaient pas dans les limites des maisons qui seraient déguerpies.

Pour rappel, le déguerpissement du samedi 18 janvier a été le deuxième en deux mois et a conduit à la destruction d’une quarantaine des maisons à part des blessés du côté de la population vulnérable.

Le communicateur des familles victimes du déguerpissement de Rughenda annonce une marche pacifique le mercredi prochain pour dénoncer les décisions inhumaines qu’elles subissent.

Ils s’agit d’une vingtaine des ménages qui ne savent pas à quel sein se vouer après cette opération exécutée consécutivement à un conflit terrier.

Christopher Mulakirwa

Publicité sponsorisée