Bukavu : Une cinquantaine des présumés bandits aux arrêts après un bouclage mené par la police à Nkafu

Bukavu : Une cinquantaine des présumés bandits aux arrêts après un bouclage mené par la police à Nkafu

Plus de 50 présumés bandits auteurs de l’insécurité sur l’axe Place de l’Indépendance Brasserie, sur la RN2 dans la ville de Bukavu, ont été arrêtés au cours d’une opération de bouclage organisée par la police du commissariat du Beach-Muhanzi sous l’accompagnement du commissariat urbain de Bukavu, le mardi 15 novembre 2022.

À en croire la société civile sous noyau de Nkafu, qui se réjouit de ce joli coup des forces de l’ordre, cette opération a été menée suite à l’accroissement des cas de tuerie, le phénomène de corps sans vie à répétition, vol des biens de paisibles citoyens, des braquages sur le tronçon Place de l’indépendance- Brasserie et autres forfaits causant une permanente insécurité dans cette partie de la ville de Bukavu.

Christian Baguma, un acteur de la société civile et coordonnateur de l’organisation Vijana Amkeni, entendez « jeunes réveillez-vous » renseigne que c’est depuis le mois de mars dernier, que la commune de Kadutu en général et en particulier le quartier Nkafu est en proie à l’insécurité.

La société civile salue l’engagement du commissariat urbain à restaurer la paix au quartier Nkafu et invite la population à la vigilance et surtout de dénoncer tous les cas suspects aux services de sécurité.

Signalons que cette opération a commencé aux environs de 06 heures du matin et s’est terminée à 15 heures du mardi 15 novembre 2022.

Il y a quelques mois, plusieurs dizaines d’autres jeunes présumés auteurs de l’insécurité dans cette même partie de la ville avaient été arrêtés par le commissariat urbain de la police après un plaidoyer du Conseil urbain de la jeunesse conduit par Espoir Biteza.

Le commissaire provincial de la Police Bernard Bazenge reste déterminé à restaurer la sécurité des populations et ses biens, aussi bien dans la ville que dans les territoires du Sud-Kivu, sa juridiction.

 

Pascal Ngabo/L’INTERVIEW.CD