Bukavu : surfacturation à l’hôpital général, les habitants de Panzi haussent le ton et bloquent la RN5

Publicité sponsorisée

Les habitants du quartier Panzi dans la commune d'Ibanda

Les habitants du quartier Panzi dans la commune d’Ibanda expriment leur ras le bol suite à la surfacturation orchestrée par les gestionnaires de l’hôpital général provincial de référence de Bukavu.

Ces habitants en majorité des jeunes bloquent depuis le matin de ce mercredi 31 mars, la route nationale numéro cinq non loin de l’université Evangélique en Afrique UEA. Ces derniers dénoncent en plus le manque « d’humanisme » de la part de ces mêmes gestionnaires.

Des barricades sont placées sur la route et empêchent la circulation des engins sur cette route qui mène dans la partie sud de la province.

Difficile même aux véhicules d’accéder à l’hôpital général de Panzi du Dr Denis Mukwege.

Ceci arrive après qu’une famille du milieu ait perdu un jeune homme dont son corps se trouve à la morgue de cet hôpital général provincial mis en cause. Un membre de la famille indique que la famille serait taxée de verser une somme de 6500 dollars avant que le corps de leur frère leur soit remis.

Cependant, la famille dit avoir mobilisé 3 5OO dollars mais les gestionnaires de l’hôpital n’ont pas cédé à la demande.

Il sied de noter que plus d’un habitant de Bukavu ne cesse de fustiger ce comportement des gestionnaires de l’hôpital général, qui sans pitié surfacture les malades selon leur propre gré malgré le rang social de ce dernier. Les informations à notre possession renseignent que plusieurs personnes guéries sont toujours internées dans cette structure médicale car ayant été incapable d’honorer leur factures.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée