Beni : une information judiciaire ouverte contre un leader de Véranda Mutsanga et ses acolytes

Publicité sponsorisée

La cour opérationnelle du Nord-Kivu a ouvert une information judiciaire à charge de Fiston Isambiro et tous les membres du comité du groupe de pression Véranda Mutsanga, section de Beni.

Dans une correspondance adressée à l’auditeur militaire supérieur opérationnel dont une copie est parvenue à L’INTERVIEW.CD ce lundi 05 avril, le substitut de l’auditeur près la Cour opérationnelle du Nord-Kivu accuse Fiston Isambiro et son groupe d’avoir organisé un mouvement insurrectionnel, d’incitation à la haine tribale et association des malfaiteurs dans le but de s’attaquer aux personnels de la MONUSCO, les ONG internationales, les agences du système des Nations unies ainsi que troubler gravement l’ordre public dans la ville de Beni.

Pour ce faire, le substitut de l’auditeur militaire supérieur près la cour opérationnelle du Nord-Kivu, le lieutenant colonel Kumbu Ngoma a ordonné à tous les services spécialisés notamment l’ANR, la PNC, le T2 et autres d’exécuter cette décision et de mettre les mains sur ces personnes susmentionnées.

Comme réaction, la cellule de communication de Véranda Mutsanga jointe par L’INTERVIEW.CD ce lundi 5 avril ignore cette décision et la qualifie d’un “acte d’intimidation visant à violer la liberté de manifestation garantie par la constitution de la république “.

Pour rappel, ce groupe de pression a appelé à des séries de manifestations populaires pour exiger le départ de la MONUSCO et d’autres ONG d’aide humanitaire suite à la persistance de l’insécurité à Beni.

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée