Beni : les manifestations publiques annoncées par la synergie des groupes de pression et mouvements citoyens n’engagent pas la société civile (Mise au point)

Publicité sponsorisée

Béni société civile

La coordination urbaine de la société civile de Beni affirme qu’elle n’a pas été associée à la planification des manifestations publiques annoncées dans la ville de Beni à partir du 24 janvier 2022 par la synergie des groupes de pression et mouvements citoyens.

En effet, ces organisations citoyennnes ont informé aux autorités administratives depuis mardi 18 janvier dernier, de la tenue des actions pacifiques pour décrier l’insécurité et demander la fin de l’état de siège.

Dans sa mise au point du vendredi 21 janvier 2022, la société civile de Beni indique qu’elle n’a été saisie que par écrit de la tenue de ces actions dans la ville mais sans participer à une quelconque planification.

Tout en encourageant toutes les actions positives respectant les lois de la République, en visant le retour de la paix dans la région, cette structure précise que les présentes manifestations n’engagent pas la société civile de Beni.

M. Célestin Mbueki, rapporteur adjoint des forces vives de Beni rappelle par ailleurs que la ville est pour le moment dans une gouvernance exceptionnelle de l’état de siège qui prive certaines libertés et précise que la société civile tient compte de cet aspect.

En outre, le maire de Beni, commissaire supérieur principal Muteba Kashale Narcisse a interdit ces actions en précisant dans sa lettre que ces démarches visent à violer les dispositions de l’ordonnance portant mesure d’application de l’état de siège sur une partie du territoire de la RDC.

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée