Beni : Le litre de carburant passe de 3000 FC à 4100fc à la pompe

Publicité sponsorisée

beni station service carburant

Il y a hausse vertigineuse du prix des produits de première nécessité à Beni-Butembo, au lendemain de la suspension des importations et exportations via le poste frontalier de Kasindi.

Les opérateurs économiques réunis au sein de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) ont suspendu les trafics suite à l’insécurité grandissante sur l’axe routier Beni-Kasindi où plusieurs véhicules et marchandises sont brûlées depuis des années.

Comme conséquence, un litre de carburant ( essence ou mazout) qui se vendait à moins de 24 heures à 3000 et 3200fc à la pompe, se négocie actuellement à 4100fc à Beni et Butembo.

Pour les petits revendeurs appelés communément « Kadhafi », ce même litre est vendu à 5000fc et 5500fc à Butembo et Beni.

Cette situation impacte déjà le prix de la course à moto taxi et le transport en commun entre les deux villes.

Les opérateurs économiques exigent au gouvernement de mettre fin à l’insécurité sur l’axe routier Beni-Kasindi pour permettre aux véhicules de passer librement et d’arriver dans leurs lieux de destination.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Partagez ceci...

Publicité sponsorisée