Beni : l’administrateur du territoire Donat Kibwana dénonce une “main noire” derrière les ONGDH qui exigent sa démission

Publicité sponsorisée

Donat Kasereka Kibwana

L’administrateur du territoire de Beni au Nord-Kivu, monsieur Donat Kasereka Kibwana s’est exprimé sur les actions des organisations de défense de droit de l’homme qui ont exigé sa démission.

Dans un entretien accordé à L’INTERVIEW.CD ce jeudi 1 octobre 2020, Donat Kibwana se dit prêt à démissionner de son poste de l’administrateur du territoire, si les accusations portées contre lui sont prouvées .

Il dénonce cependant, une “main noire” derrière ces ONGDH.

Pour l’autorité territoriale de Beni, des personnes visiblement mal intentionnées seraient entrain de manipuler les ONGDH afin de mettre une “méfiance” entre la population et les autorités locales.

Rappelons que les ONGDH ont intensifié ces derniers temps des actions pour exiger la démission de l’administrateur du territoire et de son commandant de la police accusés “d’inefficacité pour imposer la paix dans la zone”.

Milan Kayenga/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée