Beni : l’ACCO officialise son nouveau prix de transport en commun déjà revu à la hausse




Beni : l'ACCO officialise son nouveau prix de transport en commun

Les représentants de l’association des chauffeurs du Congo (ACCO) Beni étaient en échange avec le maire de cette ville de la province du Nord-Kivu ce lundi 23 mars 2020.

Objectif, discuter sur la réglementation du secteur de transport en commun en vu de respecter les mesures de prévention contre le coronavirus arrêtées par le président de la république démocratique du Congo Félix Tshisekedi Tshilombo.

Comme compromis, les conducteurs des engins de transport s’engagent à respecter toutes les mesures annoncées par le chef de l’État dans leur secteur notamment réduire le nombre des passagers à embarquer dans un véhicule.

Selon Kambale Bashimbe, président de l’ACCO en ville de Beni, c’est cette réduction du nombre de passagers qui explique une certaine augmentation des frais de transport qui passent de six à huit dollars pour une voiture entre les villes de Beni et Butembo.

Lire aussi

Lutte contre COVID-19 : la notabilité de Goma demande la suspension de tout vol en provenance de Kinshasa pour d’autres provinces

“Pour une voiture, on doit désormais transporter quatre personnes. La cinquième, c’est le chauffeur. Logiquement, le prix n’a pas haussé, d’ailleurs il y plutôt baisse. Ceci parce que le chauffeur pour aller à Butembo dans une voiture encaissait 36 $, mais avec ces quatre passagers en raison de ce nouveau prix de 8 dollars, il n’aura que 32 dollars .Toutefois, nous allons veiller à ce que ces mesures soient respectées dans notre secteur afin de promouvoir la santé publique”, a déclaré à L’INTERVIEW.CD le président de l’association des chauffeurs du Congo Kambale Bashimbe .

S’agissant des motos taxis, seul un passager est autorisé, sauf en cas de force majeure, ajoute notre source.

Milan kayenga