Albinisme : le monde entier fête, en 2019, la cinquième édition de la journée décrétée par les Nations Unies

Publicité sponsorisée

Albinisme le monde entier fête en 2019

A Kinshasa, dans le cadre de cette journée fête chaque 13 juin, la Fondation Mwimba Texas, qui est la première association de sensibilisation et de lutte pour les droits des albinos en RDC, entend organiser une grande manifestation pour célébrer ses 21 ans d’existence de cette journée internationale.

Le monde entier célèbre  le 13 juin 2019, la Cinquième édition de la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme décrétée par les Nations Unies.  Chaque année, des activités sont organisées partout dans le monde en vue de sensibiliser sur cette maladie.

A Kinshasa, le Président de l’ONG des albinos de la RDC, la Fondation Mwimba Texas (FMT), le catcheur albinos Alphonse Mwimba Makiese Texas, a appelé, à cette occasion, au bannissement de la discrimination et de la stigmatisation envers les albinos.

Dans une interview entretien, le 10 juin avec la presse, le président de la FMT a exhorté la société congolaise, à changer son regard vis-à-vis des albinos. A cette dernière catégorie de personnes à laquelle il appartient, Alphonse Mwimba Texas l’a appelé à bannir l’auto-discrimination, à s’accepter en vue de se faire accepter par la société. « Etre né albinos n’est pas un mauvais sort et, un albinos n’est pas un démon ou un esprit maléfique. L’albinos est un être humain comme les non albinos. Il a les mêmes capacités que ces derniers, à part le manque de la mélanine qui fait la différence de la peau des albinos et des non albinos », a-t-il expliqué.

A lire aussi…

Pour s’en convaincre, le président de la FMT a pris l’exemple de Salif Kaïta, l’artiste albinos malien, qui a été ministre dans son pays, en plus de ses talents artistiques reconnus à travers le monde. Il a également cité un autre ministre albinos, au Congo-Brazzaville, et lui-même, en tant que champion de Kinshasa de catch. « Si vous vous appliquez, vous serez utiles pour la société mais le contraire ne vous amènera que vers la discrimination », a-t-il insisté à l’attention de ses semblables, les albinos. Mwimba Texas a également conseillé les albinos de se protéger contre les rayons du soleil, leur ennemi numéro un, en vue d’éviter le cancer de la peau, cette maladie qui ravage les albinos à travers le continent et causée par les rayons solaires. « En ce moment où la planète terre subit le réchauffement climatique, les premières victimes sont les albinos. C’est pourquoi les parents doivent bien protéger leurs enfants albinos contre les rayons solaires et les albinos adultes doivent se protéger contre ces rayons solaires qui sont devenus plus virulents à cause de ce changement du climat », a souligné Mwimba Texas.

Dans le cadre de cette célébration de la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme, la Fondation Mwimba Texas organise, le vendredi 28 juin 2019, une grande célébration, pour fêter son vingt et unième anniversaire, parce qu’elle avait été créée le 16 juin 1998, ainsi que la cinquième édition de cette journée décrétée par les Nations Unies. Au cours de cette manifestation, cette ONG attend à Kinshasa, ses représentants en provinces ainsi que des albinos venant d’autres pays. Elle compte également distribuer, comme elle le fait pendant ses vingt et un ans d’existence, des crèmes solaires,  de la vaseline blanche pure, des produits pharmaceutiques liés à la plaie, des lunettes solaires, des chapeaux, des chemises manches longues, etc.

Le président de la FMT a profité de cette occasion, pour lancer un appel au soutien vers les albinosphiles et toutes les âmes sensibles à la cause des albinos. « Pendant les vingt et une année d’existence de notre Asbl, sa principale source de revenus était les combats de catch auxquels je prenais part. Maintenant, avec mon âge, près de soixante ans, et la carence des sponsors pour soutenir ces combats, je ne sais plus être très actif dans mon sport. La fondation, qui ne génère pas des moyens alors qu’elle exige à des dépenses tous les jours, est donc sevrée de sa source première de financement. C’est pourquoi nous lançons un appel aux partenaires pour nous soutenir », a-t-il dit.

Il est rappelé que cette ONG prend en charge les albinos dans tous les aspects de la vie. De fois, elle intervient pour régler les litiges suscités par la naissance des enfants albinos dans la famille ou dans la prise en charge des frais de maternité ou d’hospitalisation.

Lucien Masidi

Publicité sponsorisée