Accord de Nairobi : « C’est regrettable de voir que cet accord à amener un leader en prison, un autre à la magistrature suprême » (Fidèle Mugisho)

Publicité sponsorisée

CACH Felix et Kamerhe

C’est ce lundi 23 novembre 2020 que l’accord conclu à Nairobi entre le président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) Félix Tshisekedi et celui de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) Vital Kamerhe a totalisé deux ans jour pour jour.

Alors que les tensions restent perceptibles dans la coalition au pouvoir dont sont partenaires le FCC et le CACH, plus d’un combattant dans le camp de la seule coalition Cap pour le changement ne dira que les relations vont bon train entre l’UDPS et l’UNC depuis l’arrestation et la condamnation au premier degré d’un des partenaires de cet accord, Vital Kamerhe.

Mais l’on notera toutefois les messages des leaders du parti cher à Vital Kamerhe à la base, indiquant que tout va bien, « les relations sont bonnes au sein de la coalition malgré les terribles événements dont est victime notre leader ».

Pas plutard que ce samedi 21 novembre à Kinshasa où l’actuel vice premier ministre et ministre de Budget Jean Baudoin Mayo a déclaré du soutien total de l’UNC au Chef de l’Etat, tout en lui disant que le parti cher à Vital Kamerhe demeure très attaché à l’accord créant le CACH.

Cependant à Bukavu, la base dudit parti à travers le président de la jeunesse de l’UNC-Ville de Bukavu Fidèle Mugisho Kabunga rappelle aux partenaires de l’UDPS que cet accord demeure et qu’ils sont tenus de le respecter en toute lettre.

Il exprime par ailleurs son regret de voir que cet accord ait porté un de ses acteurs majeurs en prison et l’autre à la magistrature suprême.

Vital Kamerhe président de son parti qui nage actuellement entre la prison et l’hôpital est « victime de ses ambitions politiques », a-t-il soutenu.

« L’UDPS devrait soutenir l’UNC lors des prochaines élections et nous comme UNC nous pensons que notre candidat jusqu’aujourd’hui bien que victime d’un procès politique et acharnement, Vital Kamerhe reste notre candidat aux élections à venir parce qu’à la manière dont les évenement se déroulent, les forces du mal vont l’abandonner et V.K sera notre candidat », s’est t-il exprimé à la rédaction de L’INTERVIEW.CD

Signalons que l’accord créant le CACH stipulait dans un de ses articles que Vital Kamerhe deviendrait le premier ministre en cas de la victoire aux élections. Hypothèse qui ne s’est pas concrétisée étant donné que le FCC a raflé la majorité à l’assemblée nationale.

Plus loin encore, que l’UDPS devrait accompagner l’UNC aux éléctions de 2023 en RDC.

A la signature de cet accord, Vital Kamerhe déclara à la presse : « Je me désiste en faveur de Félix Tshisekedi parce que c’est le ticket que toute la RDC attendait. Félix et moi, nous sommes comme des jumeaux c’est pourquoi nous avons décidé d’unir nos forces pour faire avancer notre pays ».

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée