Actualité et Infos Politique de la RDC | CD Congo

Sud-Kivu : activités scolaires paralysées ce jeudi pour exiger la suppression des zones salariales

Les enseignants des territoires du Sud-Kivu

Les activités scolaires sont restées paralysées dans les huit territoires de la province du Sud-Kivu.

A la base, les enseignants des territoires ont observé une journée dite “sans enseignants” ce jeudi 10 juin 2021. Cette action vise à exiger la suppression des zones salariales instaurées depuis septembre 2019 lors du lancement officiel de la gratuité de l’enseignement en RDC.

A en croire Jacques Cirimwami, secrétaire du syndicat des enseignants des écoles conventionnées catholiques, cette résolution a été prise du fait que les enseignants des territoires du Sud-Kivu trouvent inadmissible de recevoir une somme si modique, considérée comme leur salaire avec plusieurs mois d’arriérés.

“Les enseignants des territoires du Sud-Kivu sont déterminés jusqu’à la fin des zones salariales. Cette journée du 10 juin dans les territoires du Sud-Kivu aucune école n’a ouvert ses portes. Les enseignants étaient en méditation au sujet de la discrimination dont ils sont victimes avec les zones salariales. Un enseignant des territoires reçoit comme salaire le 1/3 de son collègue de la capitale”, a t-il indiqué.

Pour la journée de jeudi 17 juin, tous les enseignants de territoires seront à l’assemblée provinciale pour demander aux députés élus dans les territoires d’accompagner les enseignants jusqu’à l’aboutissement de la suppression de zones salariales.

“Les enseignants vont continuer les actions jusqu’au jour où les députés élus des territoires qui sont majoritaires au parlement vont accepter de voter une loi contre les zones salariales et surtout voir la suppression de celle ci”, a poursuivi Cirimwami.

Il sied de noter que le comité provincial de la synergie des syndicats des enseignants a médité avec 1846 Enseignants du territoire de Kabare, pour ce premier jour.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Exit mobile version