RDC : «Moïse Katumbi avait dépêché à Kinshasa, le 03 septembre Kamitatu et Salomon Kalonda pour négocier le poste de 1er VP de la CENI», Augustin Kabuya

Publicité sponsorisée

SG UDPS Augustin Kabuya

Le secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Augustin Kabuya est sorti de son silence pour réagir par rapport à la position de Moïse Katumbi qui avait invité Félix Tshisekedi à ne pas nommer le nouveau bureau de la commission électorale Nationale Indépendante.

Pour le SG de l’UDPS, le président de l’Ensemble pour la République doit cesser avec le chantage, car le 3 septembre dernier une délégation a été dépêchée par l’unique fils de Kashobwe afin de négocier le poste de 1er vice-président de la centrale électorale.

« Moïse Katumbi avait dépêché à Kinshasa, le 03 septembre, Kamitatu et Salomon Kalonda pour négocier le poste de 1er vice-président de la CENI. Ils ont affirmé qu’il ne sont pas contre Kadima, mais à condition que ce poste leur revienne. Nous leur avons dit que vous n’avez que 70 députés, le FCC/ Union Sacrée a plus des députés que vous. Je prend en témoin le président de l’assemblée nationale et le professeur Mbata », a déclaré Augustin Kabuya.

Malgré la lettre adressée à Félix Tshisekedi par Moïse Katumbi, le fils d’Etienne Tshisekedi a approuvé la désignation de nouveaux membres du bureau de la CENI.

D’jessy M’boma B/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée