RDC: Le gouvernement Ilunga annoncé pour mi-août 2019

J.C Vuemba fustige déjà la taille éléphantesque de cette équipe

Publicité sponsorisée

gouvernement Ilunga

Petit à petit, les choses se précisent quant à la publication du gouvernement Ilunga Ilunkamba.

Des signes annonciateurs sont là bien visibles. Le FCC et le CACH ont signé en début de la semaine, le contrat de partenariat qui scelle désormais le lien entre ces deux plates-formes dirigées respectivement par Joseph Kabila et Félix Antoine Tshisekedi.

A lire aussi : RDC – Le FCC et CACH vient de signer un accord de coalition pour gouverner ensemble

A l’issue de cette signature intervenue au Fleuve Congo Hôtel, des grandes personnalités et non de moindre, ont donné de la voix. Cas de Me Jean MBUYU, ancien conseiller spécial de sécurité du Président Kabila.

Ceux qui le connaissent, l’appellent l’homme de sérail.

Il a déclaré que la publication du gouvernement interviendra avant le 15 Août 2019. C’est à partir du 15 que le parlement en l’occurrence l’Assemblée Nationale débutera sa session extraordinaire. Qui sera consacrée entre autre à la validation du programme du Gouvernement Ilunga Ilunkamba.

De ce point de vue, il ne voit pas comment la mise en place du nouveau gouvernement pourra aller au-delà du 15 Août.

Ce gouvernement comme le coordonnateur du CACH Jean Marc KABUND, l’avait bien souligné, comprendra 65 membres, 42 ministres pour le FCC et 23 pour le  CACH.

Ce n’est donc plus un secret.

Mais ce chiffre, n’a pas laissé indifférent certains acteurs politiques de l’opposition qui ont immédiatement réagi. C’est le cas de l’Honorable Jean Claude Vuemba, qui a fustigé le nombre élevé des membres du nouveau gouvernement.

Le président du MPCR estime que la taille du gouvernement ne signifie pas forcément son efficacité.

On peut avoir une petite équipe gouvernementale et produire un travail de qualité, a déclaré l’élu du Kongo central à un média de la place.

C’est la qualité et non la quantité qu’il faut privilégier. Néanmoins, tant qu’on n’aura pas encore appliqué la décentralisation telle que prévue par la loi, ce n’est que normal qu’on puisse avoir un gouvernement de 65 membres, a conclu J.C Vuemba.

Jean Pierre SEKE.

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée