RDC : Le gouvernement désapprouve l’organisation des marches publiques ce jeudi sur l’ensemble du pays




Le gouvernement désapprouve l'organisation des marches publiques

Le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a présidé une séance de travail ce mercredi 8 juillet avec les membres des services de sécurité dont les ministres de l’intérieur, de la décentralisation, de la Défense nationale, le gouverneur de la ville de Kinshasa ainsi que les responsables des services de sécurité, l’armée et la police.

Selon Gilbert Kankonde qui a dressé le compte-rendu de la rencontre, il était question de tabler sur les demandes des marches introduites par les partis politiques et membres de la société civile.

Pour le chef de la territoriale en RDC, le gouvernement réitère son engagement de faire respecter les mesures de la riposte contre la Covid-19 pendant cette période de l’état d’urgence sanitaire décrété par le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

“Il est formellement interdit d’organiser des marches publiques sur toute l’étendue du territoire national. Il est demandé aux plateformes CACH et FCC d’inviter leurs membres de s’abstenir impérativement des marches projetées dès ce jeudi 9 juillet 2020 “, a confié le Vice-premier ministre et ministre en charge de l’intérieur Gilbert Kankonde, au service de communication de la primature.

Ainsi, le gouvernement Ilunkamba charge la police nationale congolaise de s’assurer de la sécurité des personnes et leurs biens, tout en veillant au respect de l’interdiction des marches publiques pendant cette période de l’état d’urgence sanitaire.

Dans la journée de ce mercredi, la PNC avait, dans une mise au point rappelé de l’interdiction de tout attroupement des 20 personnes.

Entre temps, les différents partis politiques dont l’UDPS et le PPRD annoncent de marcher ce jeudi à travers les différentes villes du pays notamment à Kinshasa.

Le parti présidentiel s’insurge contre l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la centrale électorale de la RDC.

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD