RDC : le CNSA propose la restauration du second tour pour l’élection présidentielle

Publicité sponsorisée

Olengha Nkoy

Le Conseil National de Suivi de l’Accord et du Processus Électoral (CNSA) a après la session extraordinaire du jeudi 29 avril dernier, proposé la restauration du second tour pour l’élection présidentielle.

Hormis cette loi, le CNSA propose également des réformes ci-après sur les élections :
– le renforcement de la législation contre la corruption et l’achat de conscience pendant la période préélectorale et électorale
– la suppression du seuil de représentativité nationale, provinciale et locale dans la loi électorale pour garantir l’égalité des chances
– l’interdiction de désignation comme suppléants, les membres des familles par alliance ou de sang jusqu’au troisième degré inclus
– la réduction du taux de frais de dépôt de candidature à tous les niveaux
– l’interdiction des candidatures pour une même personne à plus d’un scrutin au cours d’un même cycle électoral

Voici les propositions du CNSA sur la loi portant organisation, fonctionnement et attributions de la CENI :

– la dépolitisation totale de la CENI pour garantir son indépendance et le caractère citoyen de l’institution d’appui à la démocratie
– la fixation à 26 le nombre des membres de la CENI, correspondant au nombre des provinces en tenant compte des 30% de la représentativité de la femme
– l’intégrité comme primordial de désignation des membres
– l’élection des membres du bureau par leurs pairs tenant compte de leur expertise.

 

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée