RDC : “La lutte contre la propagation du COVID-19 ne doit pas se faire au détriment des droits de la personne en RDC ” Nicolas Simard Ambassadeur du Canada

Publicité sponsorisée

Général Kasongo une descende sur le terrain pour faire respecter aux chauffeurs les mesures prises contre le COVID-19.

Réagissant suite aux comportements adoptés par le général Sylvano Kasongo pour faire respecter la décision du chef de l’État pendant cette période de crise afin de lutter contre le coronavirus, l’ambassadeur du Canada condamne les traitements inhumains et dégradant contre la population.

C’est à travers un tweet que le diplomate canadienne demande aux autorités congolaises de prendre des mesures pour empêcher ces comportements.

“Il est inacceptable de voir ces traitements inhumains et dégradants contre la population. La lutte contre la propagation du COVID-19 ne doit pas se faire au détriment des droits de la personne en RDC. Des mesures doivent être prises pour empêcher ces comportements”, a-t-il réagit.

Lire aussi

Coronavirus à Kinshasa : pour non respect des mesures prises, le général S. Kasongo décide de punir sévèrement tous les chauffeurs de taxis

Il a ensuite rappelé aux dirigeants et à la population congolaise qu’avant de changer les choses, il faut aussi penser à changer de méthodes.

Signalons par ailleurs que la semaine dernière, le responsable numéro un de la police Ville de Kinshasa avait effectué une descende sur le terrain pour faire respecter aux chauffeurs les mesures prises par les autorités pour éviter la propagation du COVID-19.

D’jessy M’boma

Publicité sponsorisée