RDC :Kasongo Mwema une lumière à côté du Président Fatshi

Publicité sponsorisée

Kasongo Mwema

Nouvelles Nominations au Sommet de l’Etat

Le Président de la République a, depuis le 28 avril dernier, enrichi le nombre de ses collaborateurs avec la nomination en cette date là, de son Porte-parole en la personne de Henry Kasongo Mwema Yamba Yamba qui sera secondé par son adjoint, Madame TINA.

Nouvelle qui a été accueillie favorablement dans les milieux surtout de la presse qui s’est réjoui de voir les siens, évoluer désormais aux cotés de la plus haute autorité de l’Etat, à la Présidence de la République.

Et tous les chevaliers de la plume et du micro sont unanimes de reconnaître que le Chef de l’Etat, a cette fois ci, opéré un choix très judicieux à ce poste occupé sous Kabila I, par un autre confrère aussi talentueux, Kudura Kasongo, devenu aujourd’hui acteur politique.

Fait curieux c’est comme si ce poste ne sourit qu’aux  » KASONGO « . Kudura Kasongo et Kasongo Mwema originaires pourtant des provinces différentes.

Il n’y a que le Très Haut qui planifie la vie de tout un chacun ici bas, est capable de nous dire pourquoi il ne tient qu’aux  » KASONGO  » à ce poste. Ce n’était qu’une parenthèse que nous renfermons rapidement.

En effet, né le 20 octobre 1952 au Katanga, Kasongo Mwema Yamba Yamba n’est plus un homme à présenter. Il débute sa carrière journalistique en 1972 à la station régionale de la Voix du Zaïre à Lubumbashi.

Il sera affecté a Kinshasa à la station nationale en 1982. En accomplissant une brillante carrière à L’OZRT (Actuelle RTNC). Il explose littéralement dans ses prestations qui transpirent le professionnalisme à tous les niveaux aussi bien dans le rendu que dans l’agencement de l’information. C’est sans surprise que Mobutu décide de l’embarquer dans la presse présidentielle.

Kasongo Mwema devient plus tard conseiller d’Ekila Lyonda d’heureuse mémoire qui occupait le poste de Ministre de l’Information avant de s’éclipser du firmament politico-médiatique Zaïro congolais vers le déclin du régime Mobutu.

Il s’installera en France d’où il rebondit dans la profession à RFI jusqu’à son retour au pays où il prend la direction en 2012 d’une radio télé à Lubumbashi où il devient également professeur d’université.

Kasongo Mwema : un corps académique

Hormis sa qualité de journaliste chevronné, le nouveau Porte-parole du président Félix TSHISEKEDI est également un corps académique. Il a enseigné à l’ISTI (actuelle IFASIC) à l’époque comme assistant. Les étudiants à qu’il a donné cours, reconnaissent en lui, une grande capacité de transmettre les connaissances et de leur faire aimer le métier de journaliste.

Il a servi de modèle à plusieurs générations de journalistes qui pullulent dans la profession aujourd’hui.

L’heureux promu aime beaucoup le Seigneur Jésus-Christ qu’il sert fidèlement. C’est donc un chrétien engagé dans la vie des prières.

Il a vers la fin des années 80 et début 90, piloté le chapitre Presse du Full Gospel Internationale ici même à Kinshasa. Il organisait des prières et séminaires en son domicile à Bandal Moleart.

C’est quelqu’un qui craint et sert Dieu. Cette qualité morale est un atout qui lui permettra de faire son travail en toute lucidité et responsabilité.

Souhaitons franc succès au Porte-parole du Chef de l’Etat et à son adjointe Madame TINA Salama, également fruit de l’ IFASIC, la grande école de formation des journalistes en Afrique centrale         

Jean- Pierre SEKE

Publicité sponsorisée

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire