RDC – Fridolin Ambongo : « Les jours à venir seront difficiles, et je tiens ici à demander au peuple de se tenir en ordre de marche »

Publicité sponsorisée

Cardinal Fridolin Ambongo

Fridolin Ambongo, prélat catholique, a, dans son allocution du mardi 30 juin dernier, déclaré qu’on ne ne peut pas continuer, après 60 ans de l’indépendance du pays, à gouverner par défi, par mépris du peuple, par mépris des mouvements socio-religieux.

« On ne peut pas continuer, après 60 ans de l’indépendance du pays, à gouverner par défi, par mépris du peuple, par mépris de l’Église Catholique et de l’Église Protestante », a t-il déclaré.

Pour le cardinal Ambongo, la population, la société civile, l’Église Catholique ainsi que l’Église Protestante doivent barrer la route aux velléités qui ont pour objectif de protéger les intérêts partisans qui ne veulent pas d’une justice juste.

Lire aussi

RDC : “Aussi longtemps que cette coalition sera là, il n’y a rien à espérer de nos Gouvernants” (Fridolin Ambongo)

« Les jours à venir seront difficiles. Et je tiens ici à demander au peuple de se tenir en ordre de marche », a t-il lancé.

Et de préciser :  » Lorsque le moment viendra, lorsqu’ils s’obtiendront à faire passer ces lois et ce personnage à la tête de la CENI, il faudra qu’il nous trouve sur leur chemin ».

Il sied de noter que ces derniers temps les propositions de lois portant réformes judiciaires déposées à l’Assemblée nationale par Minaku et Sakata ainsi que la désignation de nouveaux membres de la Ceni font polémique.

J.NK/L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée