RDC – CENI : les confessions religieuses bloquées par des rumeurs de corruption sur de potentiels candidats

Publicité sponsorisée

RDC les chefs des confessions religieuses

Les confessions religieuses, après deux jours d’échanges, n’ont pas pu s’entendre sur la candidature unique et ont renvoyé la séance à une date ultérieure.

“Après échanges et évaluations, il n’a pas été possible de dégager un consensus sur une personne qui représente les valeurs auxquelles tiennent les confessions religieuses, entre autres le professionnalisme, l’éthique et l’indépendance vis-à vis des acteurs politiques”, ont-ils dit ce mercredi 10 jours au cours d’une conférence de presse.

Et de préciser :
“Compte tenu de l’intransigeance des uns et des autres et des rumeurs persistantes de la corruption, aussi par souci de privilégier une solution consensuelle, le Président de séance a jugé bon de ne pas procéder au vote qui reste le dernier recours conformément à la charte des Confessions religieuses”.

Par ailleurs, elles rassurent que dans les jours à venir, ils trouveront un consensus édifiant car elles font partie du consortium pour les réformes électorales.

Rappelons qu’elles étaient réunies le lundi 8 juin et mardi 9 juin au complexe scolaire Cardinal Monsengwo sur demande de la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda dans le but de désigne leur candidat commun à la CENI.

J.NK/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée