RDC-arrestation arbitraire des acteurs de la société civile : André Lite promet de poursuivre et punir les auteurs de cet acte

André Lite

André Lite, ministre des Droits Humains a à travers son chargé de communication José Mbembo condamné l’arrestation arbitraire dont seraient victimes trois acteurs de la société civile et promet de poursuivre et punir ces agents de l’ANR/Bukavu, présumés auteurs de ces arrestations.

“Les faisceaux d’indices recueillis surplace indiquent malheureusement que ces actes seraient le fait des agents de l’ANR/Bukavu, agissant, comme on peut bien le constater, en violation des droits fondamentaux, notamment le droit à la liberté individuelle (art. 17 de la constitution), le droit à un traitement humain et digne (art. 16 de la constitution) et tant d’autres droita procéduraux reconnus à toute personne détenue (art.18 de la constitution)”, lit-on.

En outre, il a rassuré les congolais que la RDC reste attachée au respect des droits fondamentaux contenus dans les instruments juridiques internationaux.

Notons que l’ambassadeur des USA en RDC ainsi que celui de Canada avaient également condamné cette pratique.

J.NK/L’INTERVIEW.CD