Mbujimayi : les pluies régulières détruisent le tissus écologique de la ville




ville de mbujimayi kasai
l'Avenue Monseigneur Nkongolo à Mbujimayi. L'INTERVIEW.CD/Photo CKS

Les pluies abondantes qui s’abattent sur la ville de Mbujimayi, chef-lieu du Kasaï Oriental, et leurs corrolaires des malheurs ne sont pas de nature à assurer la bonne circulation dans la capitale diamantifere.

En effet, ces pluies détruisent le tissus écologique de la province du Kasaï de l’Est.

Plusieurs constats amers sont faits sur le boulevard Laurent Désiré Kabila dans son tronçon compris entre le gouvernorat de province et le rond point Cohydro.

A cet endroit, on y trouve les nids de poules et les peaux de crocodiles qui se multiplient davantage, en ne facilitent aucunement la circulation libre aux conducteurs des engins.

Il en est de même de l’avenue Monseigneur Nkongolo qui devient plus qu’impraticable.

Le ravin s’est créé sur cette avenue et avance vers les établissements d’enseignement qui sont approximatés pour engloutir.

Les élèves ont ainsi du mal à atteindre leurs écoles lorsqu’il pleut.

Les habitants de cette partie de la ville de Mbujimayi lancent un cris de détresse aux autorités et sollicitent leur implication pour la réhabilitation de cette avenue reliant deux communes, notamment Diulu et Bipemba.

CKS