Marche du 15 septembre: Constant Mutamba appelle à une forte mobilisation contre le forcing de Kadima à la CENI

Publicité sponsorisée

NOGEC

Le président national de la Nouvelle Génération pour l’Émergence du Congo (NOGEC), Constant Mutamba Tungunga, a dans une déclaration publiée ce mercredi 24 août, désapprouvé la démarche que mène l’Assemblée nationale pour tenter un passage à force de Denis Kadima à la CENI.

Pour la NOGEC, l’article 10 de la loi organique sur la CENI, stipule qu’elle sera composée de 15 membres, dont 6 désignés par la majorité, 4 par l’opposition et 5 par la société civile.

« La NOGEC rappelle que cette disposition légale est sans équivoque en ce qu’elle ne laisse aucune marge à l’assemblée nationale d’entériner les membres de la CENI à l’absence d’une des composantes, en l’occurrence l’opposition. La commission paritaire majorité-opposition ne peut être mise en place que lorsque toutes les composantes ont régulièrement transmis les procès verbaux de désignation de leurs membres ( article 12 loi organique) celle, du Reste monolithique, constituée en violation flagrante de la loi organique, n’est pas légalement fondé à examiner les dossiers individuels des candidats », déclare le numéro un de la NOGEC.

Par ailleurs, la NOGEC invite la population à marcher le 15 septembre 2021 à travers l’ensemble du territoire national pour dire non à la violation récurrentes des lois et de la constitution de la République.

Il faut préciser que la coalition Lamuka organise une marche le mercredi 15 septembre afin de s’opposer contre le glissement, la fraude électorale et une CENI politisée.

D’jessy M’boma B/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée