Manifestations anti-MONUSCO : Le Baraza la wazee et la société boycottent l’audience de la délégation du gouvernement venue pour apaiser la tension au Nord-Kivu

Publicité sponsorisée

La délégation venue de Kinshasa

La délégation venue de Kinshasa pour apaiser la tension au Nord-Kivu a entamé des consultations ce samedi 30 juillet, en ville de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu.

Quelques couches sociales dont les membres des mouvements citoyens ont été reçus en audience ce samedi et ont généralement recommandé le départ de la MONUSCO qu’ils accusent d’incapable à restaurer la paix et la sécurité au Nord-Kivu.

Cependant, le Baraza la wazee et la société civile du Nord-Kivu, ont boycotté l’audience de la délégation et considèrent que cette délégation ne comprend pas les désidératas de la population.

Ces structures accusent la délégation d’avoir une tendance à orchestrer la division au sein de la société civile, la restriction des membres à recevoir ( 4 à 15 personnes), la tendance à diviser les communautés du Nord-Kivu et le non respect du temps prévu pour les audiences ( 4h du temps d’attente).

Le Baraza la wazee et la société civile du Nord-Kivu affirment qu’ils ne veulent pas être reçus par la délégation en étant divisés, voilà pourquoi ils ont levé l’option de tourner le dos à la mission de ladite délégation.

En rappel, c’est le gouvernement central qui a dépêché la délégation composée de quelques ministres dont le ministre de l’industrie et ancien gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku Kahongya, afin d’apaiser la tension débutée depuis lundi dans cette province.

Dans ce manifestations anti-MONUSCO, les sources officielles ont confirmé la mort d’une vingtaine de morts à Goma et Butembo, à côté d’une cinquantaine de blessés.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

 

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée