Kasaï Oriental : Les ministres issus de l’UDPS doivent démissionner du gouvernement Maweja (Jeunes leaders)




parlement Debout de l'udps

Les jeunes leaders, membres de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) fédération de Mbujimayi réitèrent leur message exigeant la démission en bloc de tous les membres de l’UDPS du gouvernement provincial du Kasaï Oriental.

Ils accusent les membres de l’exécutif provincial issus de l’UDPS d’avoir maintenu la « honte et craché » sur la mémoire des pères fondateurs du parti dont Etienne Tshisekedi.

Dans un autre message rendu public au début de cette semaine, les jeunes leaders de l’UDPS demandent en outre à tous les présidents sectionnaires de leur parti de les rejoindre dans leur noble lutte menée pour l’intérêt général des congolais en général, et de la population Est-Kasaïenne, en particulier.

Ledit message corrobore avec la mise en garde faite par le président intérimaire de l’UDPS, Jean-Marc Kabund-A-Kabund contre tous les actes de blocage du démarrage du progrès social dans l’exécution des différents travaux .

Cet énième appel à la démission des membres de l’UDPS du gouvernement Maweja Muteba fait suite au constat amer et malheureux fait par ces jeunes leaders. Ce, une année depuis l’installation effective des nouvelles institutions politiques politiques.

Ils dénoncent entre autres la complicité du comité fédéral vis à vis de l’inaction perpétuelle et la distraction permanente du chef de l’exécutif provincial Jean Maweja Muteba.

Ils constatent que la province du Kasaï Oriental tourne toujours en rond entrain de sombrer dans la misère et la déperdition profonde.

Les jeunes leaders membres du parlement debout de l’UDPS notent la persistance de la destruction du tissu environnement caractérisé notamment par le ravinnement et la progression vertigineuse des érosions meurtrière.

Olivier Diangu