Kasaï Central : La police de protection de l’enfant déplore la recrudescence de cas de violences sexuelles

Kasaï Central Trois filles mineures violées l'ONG FMMDK dénonce

Depuis plusieurs semaines maintenant, il s’observe dans la ville de Kananga en particulier, et en province du Kasaï Central en général, une montée de cas de violences sexuelles faites aux mineures.

Le constat est du commissaire de la police nationale congolaise, escadron de la protection de l’enfant qui a confirmé cette information au cours d’un entretien avec L’INTERVIEW.CD ce mercredi 15 juillet 2020.

Selon Emmanuel Badibanga Bilenga, la tranche d’âge la plus victimisée est celle des filles de 12 à 17 ans.

Il indique que son escadron a enregistré plusieurs cas de viols depuis la déclaration de l’état d’urgence en république démocratique du congo.

Emmanuel Badibanga précise que 99,9% de cas documentés par ses services concernent les filles en situation difficile, soit les vulnérables.

Il condamne cette recrudescence et invite les parents à veiller sur les sorties inutiles de leurs enfants pendant cette période de confinement.

Le commissaire Badibanga précise également que ses services sont sur terrain pour traquer les auteurs de ces violences, afin de les déférer devant les juges.

Pierre Love MUKENDI/L’INTERVIEW.CD