Invalidations des députés nationaux : des militants du MLC manifestent devant le siège de leur parti

Publicité sponsorisée

Invalidations des députés nationaux des militants du MLC manifestent devant le siège de leur parti

Ils ont brulé des pneus et se disent prêts à affronter la police qui est venue sur place pour tenter de mettre de l’ordre.

Des militants du Mouvement de libération du Congo (MLC) sont montés, le 11 juin 2019, au créneau pour dénoncer l’invalidation des députés nationaux élus sur la liste de leur formation politique. Pour manifester leurs mécontentements, ils ont brulé des pneus devant le siège de leur parti politique, à Gombe. « Nous sommes obligés de montrer à ce pouvoir qu’il ne peut pas tout faire dans ce pays », a expliqué un manifestant.

Ces militants du MLC se disent, en effet, prêts à affronter la police, jusqu’à obtenir gain de cause dans leurs revendications. « Nous allons continuer, pour leur monter que le MLC constitue une force à ne pas négliger », a déclaré un militant venu avec des pneus sur sa moto.

La police, qui est venue sur place, s’est évité d’utiliser des moyens forts. Elle  a juste dispersé les spectateurs, évitant un contact avec les manifestants. Ce qui a permis aux éléments déployés sur le lieu, de tenter d’éteindre le feu qui brulait devant le bâtiment abritant les bureaux du MLC.

Il a été noté que la Cour constitutionnelle, dans ses derniers arrêts sur les contentieux électoraux, a invalidé une vingtaine de députés. Le Mouvement de libération du Congo de Jean-Pierre Bemba a perdu huit sièges dont deux de Kinshasa et les six autres, des provinces.

Lucien Masidi

Publicité sponsorisée