Insécurité à l’Est : 5 civils ont été tués à moyenne chaque jour au cours du mois de mars à Beni et Irumu (ONG-DH CEPADHO)

Publicité sponsorisée

ADF

Au moins 5 civils ont été tués à moyenne chaque jour par les rebelles ougandais de forces démocratiques alliées (ADF) DAECH-RDC au cours du mois de mars dernier en territoires de Beni et Irumu dans l’Est de la République démocratique du Congo.

Ces deux parties ont été victimes des “barbaries monotones” des terroristes qui ont abattu au moins plus de 150 citoyens, selon le centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et le droit de l’homme (CEPADHO).

Cette ONG-DH rappelle, dans un rapport de monitoring publié ce mercredi 31 mars, les attaques récentes à Masekude dans le territoire d’Irumu en province de l’Ituri et celle de Beu-Manyama à Beno au Nord-Kivu. Au cours de cette dernière, plus de 25 civils ont été tués.

Par ailleurs, en secteur de Beni-Mbau, trois journées de deuil ont été décrétées pour pleurer les victimes de ces massacres et demander aux autorités de vite agir alors que le pire ne cesse de déchirer Beni territoire et Irumu.

Rédaction/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée