Haut Katanga : l’Acaj exhorte le Procureur général à enquêter sur les actes de torture à Kambove

Publicité sponsorisée

Haut Katanga : l’Acaj Procureur général près la Cour d’appel de Lubumbashi
Image de la vidéo qui circule sur le net, dans laquelle un individu de sexe masculin subissait des tortures

L’ONG fait référence à une vidéo qui circule sur le net, dans laquelle un individu de sexe masculin subissait des tortures et actes dégradants d’un autre individu de même sexe.

Dans une correspondance du 5 juin 2019 adressée au Procureur général près la Cour d’appel de Lubumbashi, dans le Haut Katanga, l’Association congolaise pour l’accès à la justice (Acaj) a relevé l’urgence d’enquêter sur les actes de torture et mauvais traitements contenus dans une vidéo qui circule dans les réseaux sociaux et qui se seraient passés dans une concession minière à Kambove, dans le Haut Katanga. Dans ce vidéo dont fait allusion cette ONG de défense des droits de l’homme, en effet, un individu de sexe masculin, nu, était en train d’être fouetté par un autre, qui l’a, en plus, obligé en s’enrouler dans la boue.

L’Acaj exhorte, par ailleurs, le Procureur général près la Cour d’appel de Lubumbashi, à lancer un appel à témoin, en vue d’accélérer l’identification de lieu et des auteurs de ces faits « extrêmement graves ».

Cette ONG, qui rassure annexer à cette lettre, la copie de la vidéo dont question, se dit mobilisée sur ces faits jusqu’à ce que leurs auteurs et complices soient punis et que la victime ait droit à une indemnisation conséquente.

Lucien Masidi

Publicité sponsorisée