Haut-Katanga : Des anciens membres des ministères et commissariats du gouvernement provincial réclament le paiement intégral de leurs indemnités des sorties

Publicité sponsorisée

Gouvernorat du Haut Katanga

Une centaine des anciens membres des ministères et commissariats du gouvernement provincial du Haut-Katanga réclament le paiement intégral de leurs indemnités des sorties, de leurs pécules de congé 2018, 2019 et 2020 ainsi que le solde des primes des travaux budgétaires exercices 2019-2020.

Faisant suite à leur mémorandum du 15 juin dernier relatif à la réclamation dudit paiement, ces agents ont dans une interview accordée à la rédaction de L’INTERVIEW.CD ce vendredi 26 juin réitéré leurs avis et considérations pre-évoqués.

“Il est aberrant que l’exécutif provincial puisse présenter deux faces contradictoires qui, devant les charges sociales fait montre d’innocence due aux faibles recouvrement des recettes et devant multiples actions d’éclat pour sa bonne cotation, en se présentant comme un gouvernement qui souffre d’aucune incapacité financière dans la mesure où il y auraient des retours et qu’à l’évidence, les marchés obtenus par les entreprises commises à pieds d’œuvre seraient en violation des règles de passation des marchés. Voilà tout l’intérêt accordé aux différents chantiers qui pilulent et une affectation sans attendre et déséquilibrée de tous les fonds du trésor public.” Ont-ils indiqué.

Et d’ajouter : “Force de la légitimité de notre réclamation, la non satisfaction à notre démarche nous poussera à se muer en une force ou en mouvement citoyen, qui au-delà de la présente réclamation s’obligerait par nécessité, de fouine les vraies causes de non paiement sus-évoqué au conditionnel; d’entamer une lutte sans relâche tout en saisissant les institutions qui ont la compétence d’exiger la lumière sur tout ce qui est posé comme acte de gestion et sur l’insécurité imposée par les personnes organisées en province pour terroriser ceux qui oseraient lever la voix contre les méfaits du gouvernement provincial actuel”.

Signalons que ce collectif ont demandé également la réhabilitation sans condition de leur collègue Jean-Bosco Kaomba de la fonction publique révoqué en tant ex conseiller d’avoir réclamé ses droits.

Daniel kambowa bukasa/L’ INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée