Ethiopie : les Boeing 737 MAX d’Ethiopian Airlines seront renvoyés dans le ciel dès la première semaine du mois de février après une suspension

Publicité sponsorisée

Ethiopian airline boeing 737 Max crash

La compagnie d’aviation « Ethiopiane Airlines » a, mardi 25 janvier 2022 annoncé la reprise des vols aériens pour les Boeing 737 Max dès le début du mois de février 2022.

Cette annonce intervient après des mois de suivi rigoureux et préparation minutieuse.

« Nous avons décidé de renvoyer le B737 MAX dans le ciel la première semaine de février. Après des mois de suivi et de préparation minutieuse, nous avons le plaisir de vous informer que nous nous apprêtons à renvoyer le B737 MAX dans les airs au cours de la première semaine de février », lit-on dans le message partagé par ladite compagnie aérienne.

Malgré le crash de l’un des Boeing 737 MAX8 en 2019 ayant causé une grande perte en vies humaines, la compagnie Ethiopian Airlines précise que les travaux intenses basés sur des modifications de conception et un processus de rectification rigoureux ont été fait dans une durée de 20 mois », ajoute-t-elle dans son message.

Avant de poursuivre : « Tout au long du processus de recertification, nous avons suivi de près les travaux de modification de conception et l’ensemble du processus, et nous nous sommes assurés que nos pilotes, ingénieurs, techniciens d’aéronefs et membres d’équipage de cabine sont confiants quant à la sécurité du type flotte. Nous sommes tout à fait prêts à ramener le B737 MAX dans les airs ».

A titre de rappel, le 10 mars 2019, le Boeing 737 Max 8 assurant le vol Ethiopian Airlines 302 d’Addis-Abeba à Nairobi, s’était écrasé six minutes après son décollage de l’aéroport de la capitale éthiopienne. Ce crash avait causé la mort des 157 personnes qui étaient à bord de l’appareil.

Cet accident est donc le deuxième impliquant le Boeing 737 Max 8 entré en service en 2017 et dont trois cent cinquante appareils volant ont été livrés fin 2019. Le premier étant le crash du vol Lion Air 610 en octobre 2018 également survenu peu après le décollage.

C’est ainsi que la similarité de ces deux cas entraînés, dès le 13 décembre 2019, la suspension des vols de tous les Boeing 737 Max.

Crispin Kazadi Shambuyi/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée