Bukavu : des parents perplexe sur la rentrée scolaire 2021-2022

Publicité sponsorisée

les élèves RDC

Alors que la rentrée scolaire est prévue le 4 octobre prochain sur toute l’étendue du territoire national, certains parents de la ville de Bukavu disent préparer cette rentée dans l’incertitude suite à la déclaration du jeudi 23 septembre, des enseignants du Sud-Kivu, Nord-Kivu, Tanganyika et Maniema attestant qu’ils ne seront pas prêts à reprendre avec les cours si le gouvernement n’améliore pas leurs conditions de vie et d’autres disent être dans l’embarras suite à l’absence des bulletins, pièces justifiant la réussite ou l’échec de l’élève.

Pour ces habitants interrogés ce mercredi 29 septembre dans les rues de Bukavu, la décision des enseignants des boycotter la rentrée scolaire est raisonnable mais pas tout à fait bénéfique aux parents et aux élèves qui sont prêts à reprendre le chemin de l’école comme à l’accoutumé.

Néanmoins, ils disent ne pas comprendre pourquoi les enseignants ont toujours l’habitude de revendiquer chaque année quand il s’agit de reprendre avec les cours pourtant ils ont toute la période des vacances pour le faire.

D’un autre coté, ces mêmes parents condamnent le dysfonctionnement observé et insistent sur le fait que nombreux sont ceux qui sont freinés lors de l’inscription de leurs enfants au sein de nouvelles institutions et pire encore pour ceux qui veulent changer d’état.

Rappelons que les enseignants des provinces ci-hauts citées se sont réunis en assemblée générale le jeudi dernier à l’école primaire Matendo située dans la commune d’Ibanda. Au cours de cette rencontre qui avait pour objectif d’évaluer la situation socio-professionnelle des enseignants, ces derniers ont déploré la clochardisation dont ils sont l’objet.

Ils ont en plus, mis en garde tous les gestionnaires d’école qui tenteraient d’amener les enseignants à reprendre les cours sous l’égide des frais de motivation de parents.

Pascal Digadiga Ngabo/L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée