Politique

Beni: 19 présumés Maï-Maï capturés par les FARDC ce vendredi à l’issue d’accrochages à Kisalala

Publié par
LINTERVIEW.CD
Sponsorisé

Les Forces armées de la République démocratique du Congo “FARDC” ont engagé des combats l’avant-midi de ce vendredi 25 octobre 2019, contre les combattants Maï-Maï à Kisalala à plus ou moins cinq kilomètres au Nord de Butembo sur le tronçon routier Butembo -Beni en chefferie de Bashu, au Nord-Kivu.

À l’issue de ces accrochages plus ou moins 19 miliciens Maï-Maï ont été capturés par les forces loyalistes, parmi eux, 7 femmes et les enfants mineurs.

Ces femmes désapprouvent appartenir à la milice Maï-Maï, car elles étaient en prière au Mont appelé Shilo vers Kisalala alors près d’une position des rebelles Maï-Maï.

Quelques miliciens parmi les capturés se sont exprimés tard dans la soirée de ce même vendredi devant la presse.

Ils ont rejeté les accusations portées contre eux, selon lesquelles ils seraient auteurs des enlèvements des deux militaires dernièrement à Kisalala.

L’un d’eux qui a avoué être Maï-Maï a ajouté que son groupe ne s’attendait pas à un quelconque combat, mais qu’il était dans le processus de réintégration tel que souhaitée par le Président de la République Félix Tshisekedi.

« Nous, on n’est pas dans les aventures des kidnapping, tout ce qu’on est entrain de dire, est faux. Cependant, parmi nous on peut avoir un autre groupe qui a posé cet acte d’enlèvement des militaires. Nous disons que nous proposions nous rendre dès ce samedi à Maboya mais nous avons été surpris par des combats tôt le matin vers 4 heure”, a-t-il confié.

La société civile de Bashu félicite quant à elle, cette frappe de l’armée tout en plaidant pour une fouille systématique dans cette zone du territoire de Beni.

Kiputulu Moïse qui en est le cadre appelle par ailleurs les groupes armés à déposer les armes le plus vite possible afin de ne pas plonger l’armée dans une attente de lancer les opérations contre les récidivistes.

A noter que ce vendredi, les chefs d’Etats Majors de 4 pays de la région de grands lacs, notamment le Rwanda, Ouganda, Tanzanie Burundi se sont engagés à traquer les forces négatives à l’Est de la RDC.

Christopher Mulakirwa

cet article a été publié le 26 octobre 2019 7h47

Partager
Publié par
LINTERVIEW.CD

Articles récents

RDC : Kinshasa dénonce l’accord UE-Rwanda sur les minerais stratégiques

Kinshasa, 22 février 2024 - Le gouvernement congolais a condamné la signature par l'Union européenne…

22 février 2024

Urgent – RDC : Le Premier ministre Sama Lukonde démissionne

Kinshasa, 20 février 2024 - Le Premier ministre de la République démocratique du Congo, Jean-Michel…

20 février 2024

Kasaï Oriental – ESU : Muhindo Nzangi nomme Mpiana Kazadi comme nouvel AB de l’UOM

Dans un arrêté ministériel daté du 10 février 2024 dont une copie est consultée ce…

20 février 2024