Attaque de la prison de Butembo : « L’ennemi aurait profité des manifestations anti-MONUSCO pour s’infiltrer dans cette ville » (armée)

Publicité sponsorisée

Attaque de la prison de Butembo

Au cours de l’émission dialogue inter congolais de mercredi 10 août sur les ondes de la radio Okapi, le capitaine Antony Mwalushayi qui était parmi les invités du jour, s’est expliqué sur le contexte dans lequel la prison de Kakwangura, prison centrale de Butembo a été attaquée par les combattants présumés ADF.

Il a révélé que les ADF ont attaqué la prison en collaboration avec les Mai-Mai Baraka, groupe armé local.

Répondant à la question de savoir comment l’ennemi est arrivé jusque dans le centre ville, le porte-parole militaire affirme que l’ennemi se serait infiltré à Butembo pendant les manifestations anti-MONUSCO, la semaine dernière.

« Nous avons toujours dit à notre population que l’ennemi profite de ces genres de manifestations. N’est-ce pas pendant ces manifestations, l’ennemi a circulé avec des armes à Butembo », a déclaré le capitaine Anthony Mwayilushay.

La société civile du Nord-Kivu a pour sa part exigé les enquêtes sans complaisance afin de retrouver tous les complices de cette évasion pour qu’ils soient punis conformément à la loi.

En rappel, lors de cette attaque, plus de 800 détenus se sont évadés de cette prison et au moins sept morts dont deux policiers qui assuraient la garde de cette maison pénitentiaire.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée