Vive tension à Beni: tirs à gaz lacrymogènes pour disperser des manifestations sporadiques




Vive tension à Beni bENI

Les éléments de la police font face aux centaines de jeunes manifestants en ville de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

Tout a commencé le matin de ce lundi 2 novembre 2019 par une exigence de marcher pieds nus sur toute l’étendue de la ville de Beni. Ce, après que les jeunes circulaient jusque dans les parcelles, une façon pour eux de pleurer les morts des massacres des ADF.

Un peu plus tard, les manifestations sporadiques sont intervenues.

En effet, des jeunes décident de se diriger à la base de la Monusco, avant de se voir disperser par la Police nationale Congolaise “PNC” qui tire de gaz lacrymogènes pour maintenir de l’ordre.

Pour l’instant, on signalerait deux morts du côté des manifestants parmi lesquels, une femme et un jeune garçon.

Et d’autre part, les activités restent paralysées dans cette ville longtemps endeuillée par le phénomène ADF.

Signalons que c’est depuis presque deux semaines que les civils manifestent dans les zones de Beni, Butembo, et Goma, pour exiger d’une part le retour de la paix à Beni, d’autre part, le départ de la Monusco.

Cette dernière qu’ils accusent d’être inactive devant le carnage à Beni, pour la restauration de la paix.

Christopher Mulakirwa