Tueries à Beni : les personnes handicapées plaident pour leur protection

Publicité sponsorisée

Beni personnes vivant avec handicap

L’on célèbre ce vendredi 03 décembre, la journée internationale des personnes handicapées.

La journée est célébrée cette année sous le thème ” un travail descent pour les handicapés”. Ce thème souscite l’implication de personnes vivant avec handicap dans toutes les instances de prise de décision.

En ville de Beni au Nord-Kivu, le syndicat des personnes vivant avec handicap du Congo plaide pour la protection de ces personnes face aux massacres perpétrés dans la zone.

Jean Bosco Kakule Kambere, point focal de ce syndicat soutient que les handicapés sont beaucoup plus vulnérables et victimes des tueries qui se déroulent dans la région.

” Il y en a ceux-là qui ne savent pas marcher, lorsqu’il y a attaque rebelle, on les abandonne enfermés dans des maisons et les autres peuvent facilement fuir. Il y en a d’autres qui n’écoutent pas. En cas des alertes sur une incursion des rebelles, eux ne sauront même pas et les rebelles viennent facilement les tuer. Voilà pourquoi nous sommes les plus victimes de cette insécurité”, a déclaré à L’INTERVIEW.CD monsieur Jean Bosco Kakule Kambere.

Le syndicat des personnes handicapées du Congo déplorent également ce qu’ils qualifient de discrimination qui continue à persister dans la communauté en ville de Beni. Il plaide pour la considération des personnes handicapées comme toutes les autres personnes.

Milan Kayenga/ L’INTERVIEW.CD

Publicité sponsorisée