Tension MONUSCO – Population à Kasindi : Bintou Keita déplore la perte en vies humaines et annonce l’arrestation des casques bleus auteurs du drame

Publicité sponsorisée

La tension entre la population du Nord-Kivu et les agents de la MONUSCO est loin d’être finie.

Dans la matinée de ce dimanche 31 juillet, un nouvel incident vient d’être enregistré à Kasindi, à la frontière entre la République Démocratique du Congo et l’Ouganda où les militaires de la Brigade d’Intervention de la Force MONUSCO ont ouvert le feu causant ainsi des pertes en vies humaines et des blessés graves.

Tout en condamnant cet incident, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies, Bintou Keita a annoncé que les auteurs de ce drame sont aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête.

« Les contacts ont été également établis avec le pays d’origine de ces militaires pour qu’une procédure judiciaire soit initiée urgemment avec la participation des victimes et des témoins, afin que des sanctions exemplaires soient prises dans les meilleurs délais », a dit Bintou Keita.

Il sied de rappeler depuis le début de la semaine dernière, la population de l’est de la RDC a multiplié des manifestations pour exiger le départ de la MONUSCO car selon elle, elle a échoué dans leur mission de rétablir la paix au pays.

 

Rédaction de L’INTERVIEW.CD

WhatsAppFacebookTwitterTelegramMessengerShare

Publicité sponsorisée